Avec les confinements, le nombre d'enfants en surpoids a augmenté

Extrait de l'article huffingtonpost du 26/04/2022

La pandémie et les mesures prises pour la contenir en France ont accru les inégalités socio-économiques et de fait, par ricochet, semble avoir atteint la santé des enfants.

15,8% des enfants en surpoids ou en obésité

Plus étonnant, l’étude montre que les filles sont plus à risque de présenter du surpoids ou de l’obésité que les garçons.

Les auteurs se disent “surpris en raison de l’âge des enfants étudiés”.

Les cantines, réductrices des risques

Si celle-ci met en évidence l’impact des confinements sur le poids des enfants, une limite est soulignée: l’impossibilité de savoir si la faute est plus à une alimentation dégradée ou à une réduction des activités physiques.

Elle vient compléter, en tout cas, d’autres études. En mai 2020, un sondage Ifop avait révélé que les Français avaient pris en moyenne 2,5 kg durant le premier confinement. C’était ensuite une étude du CHU de Clermont-Ferrand, publiée en juin 2021, qui avait montré l’augmentation de 2 à 3 points en moyenne de l’indice de masse corporelle des enfants suite aux confinements. Reste à savoir à présent si un retour à la normale sera constaté chez les enfants dans les bilans de l’année scolaire 2021-2022.

Actualités