filtre Filtres
L’échauffement et la mise en activité de l’élève : le déroulement - partie n°2

L’échauffement et la mise en activité de l’élève : le déroulement - partie n°2

L’échauffement et la mise en activité de l’élève : le déroulement - partie n°2

L’échauffement et la mise en activité de l’élève : le déroulement - partie n°2

non

Avec Anabelle DESIMPELAERE, professeur d'EPS et membre de l'AE-EPS.

Sur le même sujet, nous vous conseillons également notre fiche pédagogique : un échauffement en éducation physique et sportive est il nécessaire ?

 Déroulement :
 
Echauffement basique (CA 1 et 4): course 5 minutes. Longueurs avec exercices de motricité spécifique. Echauffement spécifique à une APS (passe en sport collectif par exemple)
Echauffement acrobatique et ludique (CA 3) : dans un espace délimité, chaque élève court dans le sens qu’il souhaite et avec les trajectoires voulues, au signal de l’enseignant, tout le monde s’arrête et effectue une consigne demandée. 
 
Consignes : 
 
Dans un premier temps, arrêter la course pour demander :
1) Monter de genoux, talons fesses, cloche pied, flexion
2) Aller sur la couleur demandée
3) Couleur + action : sauter, rouler, assis, allonger…
 
Entre chaque temps de course, proposer un échauffement articulaire
Dans un deuxième temps, arrêter la course pour demander :
 
1) Elève perché 
2) Elève perché sur le ventre, genoux, jambes, mains, bras
3) Elève perché essentiellement sur les agrès
4) Avec pression temporelle : élimination des élèves non perché (chat perché)
 
Attention : 
- L’élève n’a pas le droit de toucher un autre élèves
- Au signal tout l’espace doit être occupé
 
Objectif : s’assurer que les élèves sont prêts à pratiquer une activité acrobatique et qu’ils ont senti les enjeux des ces APSA.
La mobilisation  des élèves dans cet échauffement permet d’aborder l’activité en prenant en compte les préoccupations des élèves qui souhaitent vivre une expérience périlleuse. (Piste pédagogique  n°4, groupe Plaisir AEEPS) Les activités gymniques sont le moment d’éprouver ses limites et de vivre des émotions fortes en rapport avec le pilotage du corps dans l’espace. C’est un échauffement qui sera propice à l’entrée dans ce type d’APSA.
 
Conseils importants
 
• Ce qu’il ne faut pas rater…
Installer la règle de sécurité du non contact et en assurer son respect (carton rouge si besoin : l’élève va s’asseoir quelques minutes)
Installer une routine d’échauffement pour gagner en efficacité.
Insister sur les temps faibles pour dérouler le panel d’exercices d’échauffement articulaire et d’étirements.
 
Trucs et astuces…
 
Les parcours acrobatiques font penser à la nouvelle vague de sports urbains comme les parkours ou plus médiatisé Ninja Warior. 
Possibilité de faire évoluer l’échauffement vers un mini parcours multi agrès sans la pression des critères de réalisation mais avec un défi à la clé (Aller le plus vite possible, selon la configuration de la salle : passer d’un agrès à un tapis sans tomber …)
 
Les plus, les moins…
 
L’échauffement acrobatique en groupe classe permet d’atténuer le regard des autres par contre il accentue le facteur risque en favorisant la pratique d’un grand nombre d’élève dans un espace réduit. Il est donc important de s’assurer de la possibilité pour le groupe classe d’appliquer les règles de sécurité.
• Evolution nécessaire
Dévolution progressive de l’échauffement aux élèves. Développer l’autonomie en confiant les routines d’échauffement petit à petit aux élèves. D’abord en groupe avec un chef d’équipe puis seul.
 
Matériel nécessaire
 
Agrès
Tapis
Caisse / plinth

Ajouter un commentaire